Partagez | 
 

 Solv - Zito - Pince moi je rêve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Mer 10 Jan - 23:59

La noirceur de Londres avait déposé son manteau humide sur les rues sinueuses de la ville. Au détour d’un croisement une silhouette légèrement titubante progressait sans vraiment donner l’impression de savoir où elle se rendait… Pitoyable, Zito l’avait déjà été mais jamais à ce point. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de verres pour que l’alcool réagisse avec sa prescription d’anti-dépresseurs, et il affichait à présent une mine désolante : la peau pâle, les yeux rougies et le regard vitreux, le tout empaqueté dans une tenue sans forme comme lui seul savait en porter, qui achevait ce triste spectacle...
Ses pas, bien que lents et titubants, avaient fini par le porter jusqu'aux rive de la tamise. L'eau saumâtre ne lui renvoyait aucun reflet. Tant mieux : Il était lasse de se contempler... Lui le raté. Le monstre. L'erreur de naissance...

*J'ai l'ai tué...*

Songea-t-il avec un frisson de dégoût... Dans sa gorge, un nœud se forma, il sentit la tristesse le prendre, mais ses yeux refusèrent de sa remplir de larmes libératrices...

*J'ai l'ai tué...*

Cette pensée l’obsédait. Elle le harcelait. Comme un corbeau picorant une carogne elle ne lui laissait aucun répits.

*Je devais me défendre*

Essaya-t-il de se persuader pour la millième fois, mais encore une fois cela échoua. Alors il s’approchant du bord, se penchant pour observer les reflets sombres des eaux et il s’interrogea : était-ce assez profond pour s'y noyer ? L'idée était si séduisante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Mer 10 Jan - 23:59

Il ne savait pas trop comment mais il s'était retrouvé à marcher le long des quais...
Il ne savait pas trop pourquoi mais son esprit était totalement vide et serin.
Il ne savait pas trop où mais il continuait de marcher, s’imprégnant des odeurs, des bruits, de l'air un peu frais fouettant légèrement son visage.

Il avait laissé ses cheveux détachés et il flottaient donc derrière lui, soulevé par le petit vent qui brassait l'atmosphère humide des bords de Tamise. Étonnamment il s'était habillé de circonstance, comme un humain l'aurait fait pour se balader par cette nuit fraiche du début de l'été... Un pull à maille légère mais à col roulé, noir, par dessus un simple tee-shirt manche courte, assorti d'un chino bleu nuit, rehaussé d'une ceinture en cuir noir mais dont la boucle argentée scintillait au grès des lampadaires qu'il croisait. Ses chaussures étaient confortables, passe partout...

Mains dans les poches, il sembla soudainement se réveiller et se demander ce qu'il fichait ici. Et puis il le vit.

Cette silhouète il ne l'avait vue qu'une seule fois de dos. Et pourtant, il la reconnue imédiatement.

Accélérant soudainement le pas, il s'approcha de l'homme et se plaça tout à côté de lui, sur le fil du quais, près à tomber.

- Tu va sauter...? On peut sauter ensemble si tu veux... J'ai jamais eu le courage de le faire seul, enfin, la noyade n'est pas une mort pour un vampire mais, avec une bonne grosse pierre attaché à la cheville y'a moyen de rester coincer sous l'eau, avec un peu de volonté...

Ça aurait été presque drôle s'il ne l'avait pas dit avec un sérieux déconcertant, ses grands yeux verts figés sur le fin visage émacié du loup blond. Pourtant ses lèvres affichaient un sourire des plus avenant, ni trop grand, ni trop petit, juste doux...

La main tendue vers Zackarito, invitation à la saisir, Sølv fixait les yeux foncés pourtant étrangement pâles de son vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Mer 10 Jan - 23:59

Il sentit le vampire avant de le voir. L'effluve, bien que discrète, se fraya un chemin jusqu'à ses naseaux lupins, et réveilla un frisson d'effroi qui lui dévala l'échine. Il fallut qu'il reconnaisse la voix, pour parvenir à se reprendre :

*Sølv ... *

C'est avec un lenteur amorphe qu'il glissa un regard vers l’étrange bibliothécaire et une impassibilité molasse qu'il l'écouta parler.

Réagit ! Lui ordonnait une voix antérieure, mais il en était incapable. Ainsi, il regarda la main tendue d'un air absent sans même se résoudre à la saisir bien qu'il brûlait de le faire.

*De quoi ai-je si peur ... ?*

D’échouer : évidemment. C'était ça qui le retenait de sauter. La perspective d'un nouvel échec. Qu'on le repêche et que ce qu'il avait voulu fuir ne le rattrape que trop vite...

*Si je me foire, ce n'est pas une mais deux morts que j'aurais sur la conscience...*

Un vampire pouvait-il seulement mourir noyé ? Zito s'humecta les lèvres avant de prendre la parole d'une voie enrouée :

-J'ai tué l'un des tiens.
Annonça-t-il d'une voix blanche.


-Je l'ai lacéré en mille morceaux.
Précisa-t-il, souhaitant secrètement attiser la haine du vampire. Que celui-ci se mette en colère et le pousse...

*S'il me pousse, je n'ai pas a sauté. Je serais une victime, pas un lache* Songea-t-il froidement.

-Si tu veux mourir, je peux faire la même chose avec toi.
Lâcha-t-il en détournant les yeux vers l'horizon.

*Il le lira dans mes yeux sinon : que c'est un mensonge.*

-Les loups chassent les vampires. C'est dans l'ordre des choses.Ajouta-t-il. C'était ce que Dun lui avait dit. C'était ce qu'il devait croire. L'évidence qui devait faire de lui un bon élément. Un bon représentant de sa race... C'était le mensonge qu'il devait avaler pour faire passer l'amertume de son acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Mer 10 Jan - 23:59

Mais le loup ne prit pas sa main.
A la place il lui fit une révélation abominable.
Une révélation déconcertante.

Laissant sa main lentement retomber, bras mou le long de son corps, le vampire cilla alors qu'au fond de lui quelque chose se mit à rugir. Quelque chose qu'il avait l'habitude devoir surgir, généralement sans prévenir, et qu'il arrivait plus ou moins à maîtriser... Et étrangement, au vu de ce que Zackarito venait de dire, cette bête tapie au fond de lui aurait dut bondir et s'imposer, prendre possession de son corps, de ses actes, gestes et pensées toutes entières.

Au lieu de ça il l'entendu juste hurler, japper, glapir dans son estomac qui se tordit. Il eu presque envie de vomir mais rien ne vînt. Il continuait de fixer le loup, sans bouger.

- ... Pourquoi tant de haine...? Le monde n'est-il pas assez grand ? Qu'a-t-il donc fait pour que tu le tues...?

Sa Bête était toujours là mais il la maîtrisait avec une facilité tellement déconcertante qu'il se demanda si l'homme en face de lui n'y était pas pour quelque chose. Peut-être était-ce l'expression de son visage... Regret et culpabilité, Sølv n'en était toujours qu'aux balbutiements de l'apprentissage des émotions humaines mais, il était sûr et certain que le loup éprouvait au moins l'un de ces sentiments en cet instant.

Avant même qu'il n'ai pu lui répondre, Sølv releva sa main pour saisir le menton de Zackarito et le forcer à le regarder.

- Moi aussi je pourrais te lacérer en mille morceaux si je le voulais... Rien que ton odeur me donne des envies de meurtres... Mais je ne le ferais pas. Tu ne le mérite pas.

Il ne savait pas trop pourquoi il avait dit ces dernirs mots mais... C'était ce qu'il pensait.

Tout était étrange et bizarre cette nuit de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:00

Le lycan attendait une réaction : haine, colère, dégout, il se serait contenté de l’une de celle-là, qu’elle soit juste suffisante pour que Sølv le pousse. Mais le vampire ne lui accorda pas ce souhait silencieux et c’est par des interrogations et de la peine qu’il lui répondit. Puis, brusquement, il attrapa le visage du lycan, le forçant à affronter son regard émeraude qui demandait à comprendre. Tout aussi rapidement, Zito sentit le loup bondir contre sa peau, révolté par ce contact intrusif.

*Non pas ça, pas encore ! Plus jamais ça ! *
Pria alors Zito, dont le cœur venait de plonger dans sa poitrine, alors que son souffle s’était suspendu, coincé par la contraction de tout son corps. Et pendant un instant, un horrible instant, Zito cru que le loup coléreux allait jaillir, comme il avait jailli avec l’autre, pour déchiqueter Sølv tout aussi facilement qu’une poupée de tissu. Zito imaginait avec effroi comment, sonné, il allait se réveiller au milieu des lambeaux d’un nouveau corps. Mais, finalement, la sensation passa comme elle était venue, ne laissant qu’une trainée de sueur glacée coulée le long de l’échine du loup tétanisé.

-Je ne voulais pas le tuer. Je n’ai jamais voulu...Confessa-t-il alors à ces prunelles forestières qui exigeaient une explication.

-Il m’a attaqué et le loup… le loup l’a tué.
*Non pas le « Le loup »…Toi. Le loup c’est toi Zito. C’est toi qui as fait ça : ne te mens pas là-dessus. *

Cette pensée était aussi douloureuse que juste et le lycan se força à l’affronter. Quant aux paroles du vampire qui suivirent, elles n’étaient pas plus tendres que celles que Zito lui avait jetées quelques minutes plus tôt, mais le lycan les encaissa aussi mal que s’il venait de recevoir une gifle.

*Me tuer alors tu le veux finalement… *
S’interrogea-t-il bien que le plus dur à encaisser était que le fait que le vampire considérait qu’il ne méritait pas l’accès au repos éternel…

-Tu as sûrement raison… S’entendit-il pourtant s’apitoyer.

-Je dois mériter de vivre avec ça sur la conscience… Comme quand il avait survécu à sa cousine…

-J’aimerais revenir en arrière… J’aimerais ne plus me réveiller en monstre. J’aimerais être humain. Avoua-t-il. La confession le soulagea : car voilà des années qu’elle lui pesait sur le cœur sans qu’il puise l’avouer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:00

Il fixait toujours les yeux mordorés sans ciller.
Il avait toujours le menton pâle entre ses doigts.
Il sentait toujours ces effluves de chien mouillé, elles emplissait son nez, alors il arrêta de respirer. Après tout, il n'en avait pas besoin...

Se redressant, il lâcha le menton de Zackarito mais pas son regard. Le loup semblait plus franc lorsqu'il le regardait dans les yeux... Et puis, il avait ressenti comme un frisson à ses derniers mots. Comme une décharge électrique. Et il sut alors qu'ils se comprenaient. Comme personne d'autre ne pourrait le comprendre.

- Le loup...? Tu veux dire, ta facette lycan...? Comme moi j'ai la Bête vampire..?

Alor qu'il disait ces mots, son corps s'affaissait. Sans vraiment avoir été maître de son corps, il 'était assit au bord du quais, les jambes ballantes dans le vide, l'eau sous ses pieds, les yeux toujours levés vers l'homme qui voulait la même chose que lui.

- Moi aussi j'ai tué sans le vouloir. Enfin, je crois... C'est pour ça que je ne me suis pas encore tué. Dans le doute, je préfère vivre avec ce poids sur la conscience, aucun meurtrier ne mérite de mourir. Même s'il ne se souvient de rien.

Cillant enfin pour la première fois depuis de longues minutes, il détourna de même les yeux et se mit à fixer la grand roue sur la Tamise, plus grand point lumineux qui attira son regard.

- Ni toi ni moi ne serons plus jamais humain, mieux vaut faire avec... Mais si tu veux sauter, alors faisons le.

Relevant son visage vers le loup il tendit de nouveau la main tout en ancrant ses prunelles dans celles de son vis-à-vis.

- Si tu veux vraiment mourir alors fais le.

Sølv était peut-être versatile. Peut-être disait-il tout et son contraire. Peut-être n'était-il pas sûr de ce qu'il avançait... Mais il n'avait pas envie de se prendre la tête et préférais dire ce qu'il pensait. Même s'il n'en était pas sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:00

La colère avait quitté les traits du vampire, remplacé par une compréhension silencieuse qui soulagea la conscience de Zito. Il était étrange de se dire que ce soir-là, en ce jour de doute, il était tombé sur la seule personne capable de le comprendre, vraiment. Le hasard faisait bien les choses. Il était décidément habile pour transformer l’imprévu en rendez-vous. Avec patience et soulagement Zito écouta les paroles de Sølv …
*On se ressemble tellement…*
Réalisa le loup en étudiant le profil aquilin de son compagnon nocturne. Chacun avait un Bête. Chacun avait des regrets. Chacun une raison de vouloir embrasser la mort si bien que lorsque le vampire tendit sa main une deuxième fois pour inviter Zito à en finir, celui-ci n’hésita pas et referma sa poigne sur celle du vampire.

-Sautons.Décida-t-il et un battement de cœur plus tard, les deux corps s’enfonçaient dans les eaux de la tamise. La noyade… Voilà un moyen bien douloureux d’aller à la rencontre de sa mort. Concrètement le vampire, lui, ne devait pas craindre grand-chose, mais sa présence au bout du bras de Zito était apaisante.

*Je ne suis pas seul le jour de ma mort…*

Songea le lycan avec calme. Les yeux fermés, la main serrée dans celle de Sølv, il chercha le courage de prendre l’inspiration aqueuse qui inonderait ses poumons.

*Cela sera lent et douloureux. Mon corps va se débattre.*

Songea-t-il avec effroi et plus il y songeait, plus l’idée le terrorisait. Il se rappela comment, la première fois, il été parvenu à mettre ses appréhensions de côté… Mais aujourd’hui la chose était plus complexe…

*Pourtant... Je suis plus un monstre aujourd’hui qu’hier… Cette fois, j’ai encore plus de raisons…*

Mais il revoyait le visage de sa mère, celui de son oncle, des membres de la meute et sa résolution vacilla. Il pensa à son travail qu’il aimait et puis, à tous ces livres de lycan-vampires qu’il n’avait pas encore lu et qui l’attendaient, il songea qu’il s’était promis d’en faire découvrir un ou deux au vampire, et, brusquement, il nagea furieusement, remontant avec lui Sølv. Perçant la surface de l’eau avec fracas, il inspira profondément.

- Sølv ! Je ne peux pas mourir ce soir ! Déclara-t-il.

- je n’ai pas terminé ma pile de livres ! Expliqua-t-il, et, réalisant en disant cela que l’excuse pouvait être puérile, il fut secoué d’un rire libérateur. Pourtant, quelque chose lui disait que le vampire comprendrait. Qu’il était le seul à le pouvoir.
Au fond de lui, le lycan venait de le comprendre, il y a avait toujours une petite flamme qui refusait de s’éteindre, et cette pensée était si douce, que le loup, une fois son hilarité passée soupira de soulagement.

- Non, je ne mourrais pas comme ça. Annonça-t-il pour lui-même comme une résolution à laquelle il devait se tenir. Souriant, il se tourna vers Sølv et le pris dans ses bras. L’odeur du mort lui explosa aux narines mais il s’en fichait. Il murmura à l’oreille de l’homme d’un ton remplit de soulagement :

- Merci de m’avoir fait réaliser ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:00

Il ne savait pas pourquoi il réagissait ainsi mais il n'avait ni envie de lutter ni d'y réfléchir.
Il ne savait pas pourquoi il faisait ça mais ça lui paraissait normal.
Il ne savait pas pourquoi il était autant attiré par le loup mais il ne voulait pas s'en détacher. Dusse-t-il sauter et le regarder mourir.

Mais c'est Zackarito qui devait décider car c'était lui qui, au delà de vouloir, pouvait mourir. Alors se fut tours sans quitter les yeux mordorés que le vampire se laissa emporter, lorsque, une fois que le loup avait glissé sa main dans la sienne, il avait émit l'impulsion qui les projeta dans la Tamise.

Alors que leurs corps s'enfonçaient, les yeux vert toujours rivés sur leurs homologues, le vampire sentait peu à peu la pression de l'eau sur sa peau, dans ses oreilles. Il voyaient les bulles frôler leur corps, fusant vers la surface, et il se demanda si elles étaient faite d'air, si l'ont pouvait les respirer... Et puis Zackarito ferma les yeux et le vampire n'eut plus rien à regarder que le reflets des lueurs dans les cheveux blonds qui ondoyaient dans l'eau.

Serrant un peu plus la main du lycan, leurs corps continuant de s'enfoncer à mesure que le blond vidaient ses poumons du reste d'air qu'ils contenaient, Sølv se dit qu'il était beau.

Là, sur le point de mourir, l'homme balafré aux cheveux sales et aux cernes prononcées était aussi beau qu'un jeune homme endormi. La lumière des quais s'infiltraient sous l'eau comme un rayon de soleil perce un épais nuage et éclairaient le visage d'une lueur opalescente. Sølv eu soudainement envie de figer cet instant comme une photographie. Et puis il réalisa que c'était possible, qu'il lui fallait juste maintenir le corps dans l'eau alors qu'en mourant il risquait de remonter à la surface.

Mais l'instant se brisa alors que d'un coup, Zackarito rouvrit les yeux et impulsa leur remonter d'un puissant coup de jambes. Leurs mains toujours l'une dans l'autre, Sølv ne put que suivre et émerger du fleuve. Fixant de nouveau le loup il le vit inspirer profondément et sa peau reprendre de légères couleurs. Et puis il l'entendit et ne put qu'arquer un sourcil.

Terminer sa pile de livre...? le vampire ne pouvait pas comprendre

Le sourcil toujours arqué, il ne bougea que parce que la poussé d'Archimède l'y força au moment où Zackarito l'enlaça. Cillant, il senti son corps s'enfoncer un peu plus dans l'eau et eu le réflexe d'agiter ses jambes pour se maintenir en surface. Et le murmure à son oreille le fit frissonner et cligner des yeux de nouveau, les gardant fermer une seconde de plus qu'habituellement.

Mais l'odeur de chien mouillé lui chatouilla les narines et il se défit de l'étreinte. Sans pour autant lâcher la main du loup il nagea rapidement vers une des échelles fixé aux mur du quais qui émargeaient de l'eau et y monta rapidement. Il n'avait pas répondu à Zackarito, il ne savait pas quoi dire de toute façon.

Il s'était mit à courir, entraînant le blond avec lui, et lorsqu'il s'arrêta il était devant une librairie.

Tendant la main il poussa la porte qui s'ouvrit sans aucune résistance. Avançant comme instinctivement, il se dirigea derrière le comptoir et n'eut aucunement besoin de fouiller pendant des heures, trouvant presque aussitôt une immense serviette dont il entoura le loup.

Il n'avait absolument pas l'esprit à réfléchir comment étaient-ils arrivé aussi vite à la boutique où travaillait le loup, encore moins pourquoi était-elle ouverte en plein milieu de la nuit ni comment se faisait-il qu'il y avait une immense serviette moelleuse dans un des placards du comptoir... Tout ce qui lui importait était de sécher l'homme qui contrairement à lui pouvait tomber malade.

Ses grandes mains tenant la serviette, il s'évertuait à sécher les cheveux en les frottant, ni trop vigoureusement ni trop doucement. Ses yeux verts s'ancrèrent de nouveau dans leur homologues mordorés et il n'avait toujours pas décroché un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:01

La vampire le frictionnait avec une attention toute particulière. Pendant une fraction de seconde, Zito se sentit de nouveau gamin, alors que, tout juste sortit du bain, sa mère le séchait pour qu'il ne prenne pas froid. Pendant une fraction de seconde, il se sentait au centre de l'attention du vampire, presque chouchouté. La sensation était agréable mais il reprit ses esprits :

-Sølv, attends, ça sert à rien ce que tu fais : mes vêtements sont trempés. Fit-il remarquer en stoppant le geste du vampire. Se décalant légèrement, il parcouru la salle du regard et y découvrit une porte. Faisant signe au Vampire il s'y engagea. Une fois la porte passée, ils se retrouvèrent dans une ... salle de bain. Rien qui ne sembla choquer Zito qui pointa le séchoir à vêtement avec un ton victorieux.

-Voilà ce qui nous faut. Annonça-t-il en commençant à se dévêtir, complétement, pour épingler ses vêtements avec soin.

-Épingle aussi tes vêtements. Indiqua-t-il à Sølv.

-Tu pourras te sécher aussi... Doit y avoir d'autres serviettes... Parce que je sais pas si ça fait la même chose pour toi avec la mienne, mais j'ai l'impression que l'humidité faire ressortir ton odeur... Remarqua-t-il en fronçant le museau et en étendant son slip pour mieux se draper de nouveau dans l'ample serviette. Le vampire était si silencieux depuis le saut que Zito s'interrogea...

-Dis... Tu m'en veux pas ?

L'idée lui semblait insupportable. Puis brusquement, il remarqua quelque chose qui le fit sourire, il tendit la main pour retirer quelque chose de la chevelure grise du mort-vivant.

-Je crois que tu as un peu de la vase dans les cheveux. Fallait dire que ceux-ci avaient vraiment une longueur indécente ! Il devait ramasser tout ce qui passait avec une telle longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:01

S'écartant du loup sous l'impulsion de ce dernier, il ne put que le suivre des yeux.

Sans bouger, il cilla alors que Zackarito se déshabillait. Sans le quitter des yeux il ne pu que constater la musculature plutôt avantageuse de l'homme. S'en était presque risible tant il se cachait sous ses vêtements informes.

Arquant légèrement un sourcil, son regard sylvain s'était arrêté sur la paire de fesses tout aussi joliment musclée que le reste du corps du loup. Mais cette si jolie vue fut malheureusement bien vite cachée par la serviette que le blond se passa autour de la taille. Relevant alors les yeux, il croisa ceux de son vis-à-vis qui s'était retourné vers lui.

Plusieurs paroles vinrent à ses oreilles mais se fut l'étrange frémissement qui parcouru sa peau lorsque le loup lui toucha les cheveux qui fit sortir Sølv de sa douce torpeur.

- Ok. répondit-il en premier lieu, à la première demande de Zackarito

Se décalant alors du blond, rompant ainsi le contact physique qui l'avait bizarrement perturbé, il commença à se dévêtir et profita de ce moment pour reprendre totalement contenance. Entièrement nu, bien moins, voir absolument pas, pudique que le loup il ne prit même pas la peine de s'entourer d'une serviette, ne craignant ni l'eau ni le froid.

- Tu pues toujours autant mais moi je n'ai pas besoin de respirer alors je sens un peu moins... dit-il tout en s'approchant de l'étendoir pour y accrocher ses vêtements Pourquoi je t'en voudrais ? ajouta-t-il

Dos au loup c'était à son tour de montrer ses fesses. Et même si le loup était plus musclé que lui, le vampire n'avait franchement pas à rougir de sa propre anatomie.

Une dernière pince à linge et son caleçon long fut épingler, à côté du petit slip gris du blond. Pourtant, Sølv en pris deux autres et se retourna, happant les yeux mordorés dans les siens.

- Et avec ça...? fit-il tout en faisant claquer les pinces entre ses doigts

S'approchant de Zackarito, il tendit une pince vers son visage tout en pinçant la deuxième sur son propre nez. Pour le coup, même s'il ne respirait pas, aucun air ne passait et aucune effluve d'odeur ne pouvait s'accrocher à ses alvéoles olfactives...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:01

Le vampire déambulait nu et Zito l’enviait de ne pas craindre le froid. Pour sa part il s’était emmitouflé dans la serviette moelleuse pour se prémunir du rhume menaçant.

« Pourquoi je t'en voudrais ? »


Haussant vaguement les épaules tout en détournant le regard le lycan précisa sa pensée :

-Je sais pas … Tu pourrais être en colère parce que je t’ai fait sauter pour rien... Tu pourrais penser que je ne sais pas ce que je veux, ou que je n’ai pas le courage de le prendre… Hasarda-t-il alors que le vampire s’approchait de lui munit d’une pince à linge.

-Qu’est-ce que… Mais sans avoir le temps de finir sa phrase il se retrouve avec une pince lui trônant sur le nez. Louchant pour mieux la regarder, il comprit soudainement l’idée de Sølv et un sourire amusé éclaira son visage :

-Oui cobbe ça c’est bieu. Tu sens boins fort.
Continuant à se frictionner, il attarda son regard sur le vampire. Plus que sa nudité, c’était l’originalité du personnage qui n’avait de cesse d’attirer l’attention du lycan. Pour lui Sølv était à la fois une énigme et quelqu’un qu’il avait l’impression de très bien comprendre. Ce soir, le vampire l’avait encore démontré : il le comprenait, puisqu’il l’avait laissé sauter et l’avait même accompagné, mais ses motivations étaient finalement très obscures pour Zito : les gens « ordinaires » avaient plutôt comme réflexe d’empêcher les suicidaires de passer à l’acte pas de les accompagner dans le geste… Dans sa réflexion l’oméga avait continué à dévisager et c’est pensif qu’il ajouta :

-Ce que tu as fait pour boi ce soir, personne dans ma beute l’aurait fait… C’est étrange… J’ai l’impression que tu es la seule personne qui me comprend vraibent… Bême si, finalebent… je te connais à peine.

La partie lycanne la plus formatée de Zito rechignait à l’idée de se sentir aussi proche d’un vampire, mais son cœur plus humain se réjouissait d’avoir enfin quelqu’un avec qui parler sans avoir peur d’être jugé.

-J’aiberai en savoir plus sur toi... Tu b’intrigues. Laissa-t-il échapper en cherchant le regard sylvestre de Sølv.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:01

Toujours nu, le vampire fixait le loup qui s'était mis à loucher pour regarder l'objet pinçant son nez. Et cette vision ne pu que lui voler un sourire instinctif. Mais le plus important était ce que Zackarito était en train de dire et le vampire était tout ouïe. Parce qu'il ressentait a même chose.

- J'ai n'ai pas à être en colère contre quelqu'un qui a le courage de vivre alors que tout autour de lui le pousse à y mettre un terme. répondit-il simplement

Attrapant finalement une serviette, juste histoire d'essayer de sécher ses cheveux dont l'eau et la vase dégoulinante lui collait de désagréables frissons dans le dos, Sølv ne quittait pas le loup de yeux. Sa façon de parler était soudainement étrange mais il le comprenait alors il ne releva pas.

- Je croyais que les meutes de lycans c'était du « tous pour un et un pour tous »... ? C'est parce que c'est pas le cas pour toi en particulier que tu voulais mourir ? demanda-t-il avec sa nonchalante franchise, sa tête penchée sur le côté tout en frottant sa longue chevelure argentée Je ne sais pas si te te comprend, comme tu dis, c'est pas vraiment mon fort, surtout si on ne m'explique pas mais... Moi aussi j'ai envie de mourir mais la vie que je mène ici m'est assez satisfaisante pour que je ne passe pas à l'acte. Et puis je ne sais pas qi je suis en vrai, quand je l'aurais découvert, soit j'aurais une bonne raison de mourir soit une raison de vivre. Dans l'état actuel des choses on peut dire que je vis la même chose que toi, donc c'est peut-être ça qui te dis que je te comprend : on a le même sentiment d'impuissance face à notre propre vie et on ne sait pas ce qu'on va en faire... Encore moins pourquoi le faire.

Laissant tomber la serviette devenue verte de vase au sol, Sølv fit un pas vers le loup, plongeant ses prunelles vertes dans les siennes.

- ...Tu devrais te redresser. lâcha-t-il soudainement Tu es beau, si tu ne restais pas avachis comme ça tout le monde pourrait voir ton charisme et ça te donnerais plus de confiance.

Avaçant alors sa mains, il pointa un doigt dans le creux de la taille du loup, espérant que ce léger chatouilli décoince sa colonne vertébrale. Il savait que Zackarito était plus grand que lui mais il voulait voir de ses propres yeux ce que c'était que de regarder quelqu'un d'en bas. Chose qui ne lui arrivaitpour ainsi dire jamais. Lui même étant plutôt grand parmi ses connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 11 Jan - 0:02

Je croyais que les meutes de lycans c'était du « tous pour un et un pour tous »... ? C'est parce que ce n’est pas le cas pour toi en particulier que tu voulais mourir ?


Les propos du vampire sonnèrent abruptement aux oreilles du lycan et ses lèvres se contractèrent dans une expression douloureuse. Si Zito avait savouré la franche candeur de Sølv pour la dimension rafraichissante qu'elle donnait à leur échange, il découvrait aussi qu'elle pouvait se révéler un nectar acide...

-Les beutes, c'est plus compliquées que ça... Marmonna-t-il en se massant la nuque avec gêne.

-Je t'expliquerai... Un jour. Lança-t-il avec plus de douceur. La pince qui lui emprisonnait les narines, empêchant l'air de circuler, lui donnant une diction plus hasardeuse et un air un peu idiot que la souplesse de son sourire n'atténuait qu'à peine... Pourtant Sølv ne semblait pas en être indisposé et poursuivi ses propos avec le calme qui le caractérisait tant. Encore une fois, en l’écoutant déployer sa vision de la situation, Zito ressenti la proximité qui les unissait. Car oui, Il existait indéniablement un lien entre eux. Discret, fin et transparent, comme un fil d’araignée qui les retenait l’un à l’autre. Qui les attirait l’un vers l’autre...

« Tu devrais te redresser. Tu es beau[…] »


A ces mots le lycan resta interdit, mais à cause de la réaction qui s’était éveillée en lui plus que pour le sens qu’ils portaient. Jamais il ne s’était soucié de son apparence … C’est ce qu’il aurait dû expliquer au vampire, poussant jusqu’à lui rire au nez pour expliquer en quoi cela n’avait aucune espèce d’importance… Mais, il réalisa que ce n’était pas ce qu’il avait ressenti quand les mots avaient franchi les lèvres de Sølv. Ce qui s’épanouissait à présent dans sa poitrine, qui réveillait son corps d’une discrète sensation de chaleur, c’était de la flatterie. C’était l’importance, étrangement nouvelle pour lui, d’apparaître « beau » aux yeux qui le scrutaient. Brusquement mal à l’aise avec les pensées qui venaient de l’assaillirent, il se sentit déglutir. Parcouru par ces sensations nouvelles, ces pulsions incongrues qu’il ne comprenait pas, il resta paralysé jusqu’à ce que le vampire ne le pousse à la réaction en lui asticotant le creux du ventre. Le contact le fit sursauter et l’arracha à son immobilisme. Alors, après une légère inspiration comme s’il se donnait du courage, Zito se déploya. Ses épaules se dénouèrent et il étira sa colonne vertébrale pour porter avec plus de hauteur les centimètres qui étaient les siens. Maintenant, il dominait clairement le vampire.

Pas un seul mot n’avait franchi ses lèvres, mais ses yeux ne s’étaient pas dérobés à l’emprise de ceux de nordique. Ils trahissaient l’état d’esprit troublé qui dominait chez le lycan, mais aussi une lueur de défi, comme si, pour une fois, le loup se refusait à fuir contre ce qui l’effrayait : l’attirance grandissante, qu’il éprouvait pour l’être de la nuit.

Avec lenteur, son pied nu se décolla du sol et fit un pas en avant, fondant son espace avec celui du vampire. Les oreilles du lycan en bourdonnaient presque, mais il ne recula pas et il resta là, planté face au vampire, à une distance qui ne se comptaient en quelque centimètres. Les yeux légèrement baissés pour maintenir le contact visuel, il s’entendit murmurer :

-Alors… Satisfait.. ? D’une voix qui trahissait l’avidité avec laquelle il espérait voir le vampire se fondre dans le même trouble que celui dans lequel il se consumait. Il lui en voulait d’avoir éveillé ça, tout en le défiait de s’y dérober. Alors, cap ou pas cap ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Sølv Jeger

Sølv Jeger


Feuille de personnage
Avancement du personnage:
0/0  (0/0)
Couleur de parole:

MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Ven 12 Jan - 10:42



[rive de la Tamise / librairie]



L'espace temps s'était comme figé. Plus rien ne bougeait autour d'eux. Seule comptait l'indispensable respiration, vitale au loup, léger bruit dans l'air ambiant, qui n'était ni pesant ni vraiment ressenti. Ses yeux verts plongés dans les mordorés, le vampire tentait d'y lire.

Il n'en avait plus rien à faire des histoires de meutes lycannes, de vie ou de mort, de comment fonctionnait le monde... Seule comptait la pulsion de vie qui venait soudainement d'éclairer les prunelles de Zackarito.

Oui, pulsion de vie. C'est ainsi que Sølv décrypta ce qui était plutôt une lueur de défi.

Sans s'en rendre compte, ses lèvres s’étirèrent en un sourire qui métamorphosa totalement le visage habituellement froid du vampire. Lui d'ordinaire était si impassible, si placide... La pulsion de vie du loup était passée à travers son corps mort, c'était comme si son cœur avait battu, a nouveau...

Lentement, sa tête se redressa, suivant des yeux la silhouette qui se redressait, qui le surplombait. Il ne cilla pas, il suivi sans le lâcher le regard brillant du sien. Le corps du loup déployait toute sa hauteur, toute sa force.

Toute sa beauté.

Satisfait... répéta-il intérieurement

- Si tu savais...

Et il l'embrassa.
Légèrement rehaussé sur la pointe des pieds.
Du bout des lèvres.
Comme on frôle la peau du bout des doigts, pour faire hérisser les poils...

Il n'avait aucun problème à ce que le loup soit plus grand que lui. A ce que son odeur, pourtant infâme, l'enveloppe tout entier malgré la pince fixé sur ses narines. Il ne se sentait pas ridicule, ni à cause de la pince, ni parce qu'il devait se mettre sur la pointe des pieds. Il se moquait éperdument qu'il soit son ennemi naturel et juré.

Il l'embrassait parce que c'était ce qu'il voulait faire. Ce qu'il avait envie de faire. Ce qu'il avait besoin de faire.

Son cœur sembla battre, une unique nouvelle fois, et il approfondit le baiser, passant une main sur la nuque du loup, avançant, se collant presque contre lui, toujours nu, toujours humide...


Dernière édition par Sølv Jeger le Mer 31 Jan - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Dim 28 Jan - 18:02

Leurs lèvres s'effleurèrent. Zito se surpris a avoir voulu ce contact, à l'avoir attendu, et à s'y abandonner alors que le vampire poussait l'audace jusqu'à resserrer son étreinte.
Tout dans ce baiser avait une sensation d'étrange et de familier. Ce n'était pas le premier baiser du lycan, mais son premier donné à un homme et sûrement l'unique qu'il partagerait avec un vampire. Le contact était étagement familier mais délicieusement agréable. Si Zito avait dû s'imaginer la chose, il n'aurait pas penser qu'elle se déroulerait de la sorte, il n'aurait pas imaginé qu'il y aurait participé si volontairement, il n'aurait pas imaginer pouvoir l'apprécier et encore moins que le gout du vampire lui soit si agréable... Car si la pince l'empêchait d'être indisposé par l'odeur, le goût aurait pu le repousser... Mais non. L'épiderme, certes froid, du vampire n'avait rien de repoussant et puisque la seule chose qui séparait encore leurs corps dénudés était l'unique serviette que portait le lycan, il se prit à vouloir rapidement s'en délester pour satisfaire les désirs que Sølv éveillait en lui.

Tout cela était si nouveau, si enivrant que le lycan s’abandonnait volontiers. Impossible de toute façon, de lutter contre le courant nouveau qui le poussait vers l'homme aux cheveux d'argent...

Abandonner, voilà une chose à laquelle Zito était habitué et c'est sans lutter qu'il s'offrait au vampire. C'était facile. Bien plus qu'il ne l'aurait imaginé. Il aurait dû, au moins ressentir une once de honte non ? D'embrasser un homme, un vampire qui plus est ... Mais non. A moins que ...

Brutalement, Zito ouvrit les yeux et repoussa sauvagement le vampire.

-Es-ce que tu es en train de m'hypnotiser ? Questionna-t-il avec une autorité nouvelle. Quelque chose dans le ton presager rien de bon si Sølv venait à confirmer la chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Sølv Jeger

Sølv Jeger


Feuille de personnage
Avancement du personnage:
0/0  (0/0)
Couleur de parole:

MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Mer 31 Jan - 11:01



[rive de la Tamise / librairie]



La chaleur de la peau sous ses doigts réchauffait doucement sa main et cette douce sensation lui donnait envie de plus.

Le loup ne le repoussait pas, alors le vampire glissa son autre main sur une hanche. Saillante, mais tout aussi chaude. Ses lèvres aussi avaient besoin de chaleur, même si celles du loup l'étaient, le vampire savait exactement où les poser pour les réchauffer encore plus. Là, dans le creux du cou, où l'artère épaisse et pulsante, fait affluer le sang bouillonnant. Il le sentait sous ses lèvres...

C'était dans sa nature. Sentir le sang chaud, confluer à travers un corps... Et y mordre.

Mais son regard recroisa celui du loup et coupa net la pulsion qui lui avait traversé l'esprit.

De l'or pur... pensa-t-il en fixant les prunelles

Il cilla, en réalisant la question qu'il lui posait, et s'écarta d'un pas. Mais ses mains restèrent sur les hanches blanches.

- Je ne peux pas t'hypnotiser. Tu n'es pas un esprit faible et en plus tu es un loup-garou... Et, si je pouvais t'hypnotiser tu ne serais pas en train de te demander si je le fais... De tout façon je ne suis pas doué en hypnose, je préfère les langues... termina-t-il, avec un brin d'humour qu'il ne se connaissait pas, avant de revenir prendre les fines lèvres chaudes entre les siennes

C'était tout ce dont il avait envie, serrer ce corps si chaud contre le sien, comme un besoin, une nécessité absolue. Il fallait que ça soit Zackarito. Ça ne pouvait être personne d'autre. D'aussi loin que remontait ses souvenirs, il n'y avait jamais eu personne d'autre.

Il n'avait jamais eu envie de toucher quiconque depuis son retour à la réalité. Il n'avait fait que boire du sang à la source... Mais, pas cette fois. Cette fois c'était un tout autre besoin qu'il voulait assouvir. Et ses mains étaient en train d'en prendre un avant goût alors qu'elles s'aventuraient sur les cuisses, sous la serviette que le loup s'évertuait à conserver, encore quelques instants...

Il n'avait pas fermé les yeux, fixant les prunelles mordorés, il embrassait la bouche chaude, profitant de cette chaleur, de cette douce sensation qui faisait frissonner son épiderme, réchauffant le reste de son corps plus vite encore que du sang bouillant dans sa bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Dim 18 Fév - 17:43

Alors, cela était vrai, l'hypnose n'y était pour rien... Cette attirance, bestiale et sauvage qui poussait le lycan a vouloir explorer de nouveaux horizons affectifs dans les bras du vampire était la sienne, juste la sienne...

Mais, après l’éducation qu'il avait reçu, devait-il s'en surprendre ? Car oui, il fallait le dire, chez les lycans et particulièrement chez les Quarter-moon, on ne s'encombrait peu de morale ou d'interdit en matière de sexualité. Après tout, lorsqu’on appartient à une race proche de l'extinction, on ne peut pas se permettre de se désintéresser de la copulation et encore moins de ne pas aimer ça. C'était là l'un des principes de la meute : coucher quand on veut, avec qui on veut, où on veut, tant que le consentement mutuel était respecté. Et cela allait bien plus loin qu'une pratique libérée de la sexualité, car l'inceste était une pratique courante dans meute. On encourageait les plus anciens à former les plus jeunes. Voilà comment, dans une même journée d'automne Zito avait appris à faire une tarte aux pommes avec sa tante et à faire jouir une femme le soir.

La pudeur n'était pas ce qui étouffait le plus les lycans, cela était particulièrement vrai les soir de pleine lune... Car, lorsqu'ils se changeaient en loup, c'était autant aux yeux d'astre lunaire qu'aux yeux des autres membres de la meute qu'ils offraient le spectacle de leurs ébats...

Pour sa part, le jeune lycan était loin d'avoir essayé autant de chose que la majorité des membres de la meute, mais les freins qui auraient pu le retenir ce soir n'étaient pas là. Habitué à assumer pleinement ses envies, il écarta bien vite de son esprit les éventuelles protestation que sa moralité lui proposait. Le désir n'attendait pas et Sølv non plus d'ailleurs...

Le vampire faisait preuve d'une impatience communicative.

*Doucement...* Songeait le lycan. Mais "plus vite" hurlait son corps. Il s'agissait d'un jeu auquel il ne lassait pas de jouer. Faire grimper, lentement, sûrement les envies, pour faire disparaît doucement les images de la journée sous les couleurs ardentes du plaisir. Oublier, pour simplement profiter. Demain serait propice à la réflexion... Oui demain arriverait bien assez vite. A cet instant, la seule vraie question qui travaillait le lycan était : comment satisfaire le vampire ?
C'était si nouveau pour lui : de partager son espace et son appétit avec un autre homme... Alors comment s'y prendre ? Zito était d'un naturel doux. Son attirance pour quelqu'un s'exprimait toujours en douceur... Mais était-ce que le vampire aux caresses pressentes attendait de lui ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Sølv Jeger

Sølv Jeger


Feuille de personnage
Avancement du personnage:
0/0  (0/0)
Couleur de parole:

MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 15 Mar - 10:56



[rive de la Tamise / librairie]



Il ne savait pas trop à quoi pensait le loup, encore moins ce qu'il lisait dans les prunelles d'or, mais Zackarito ne le repoussait pas ni ne tremblait. Alors Sølv glissa un doigt à la taille et fit tomber la serviette qui le dérangeait.

Il ne baissa pas les yeux, n'ayant aucun désir à regarder l'intimité totalement dévoilée du loup, peut lui importait à dire vrai... Il préférait toucher, poser ses longs doigts froids sur le sexe chaud, le frôler d'abord de l'entre-jambe vers la pointe puis poser son pouce au bout et masser doucement la fine excroissance de chair, en dévoilant doucement la partie la plus sensible... Sans lâcher le regard d'or, se glissant un peu plus ente les cuisses chaudes, jusqu'à faire toucher leur sexe et l'y mêler à sa caresse.

Gonflé de désir et d'envie, cet état était venu si naturellement que le vampire ne pensa plus un seul instant au fait qu'il n'avait aucun souvenir d'avoir désiré quelqu'un. Quelqu'un d'autre que le loup.

La chaleur partagée avait fini par faire rosir ses lèvres, ses joues, son visage, son cou, se propageant délicieusement tout le long de son épiderme froid, venant rencontrer au creux de son ventre l'autre chaleur qui prenait sa source au creux de ses hanches.

Il eu besoin d'inspirer, lui qui n'avait plus besoin d'oxygène, de gorger ses poumons de cette odeur, pourtant si repoussante, qui n'était plus en capacité de mettre fin à sa ferveur. Alors il avait retiré la pince sur son nez et l'avait enfouit au creux du cou, fermant les yeux, juste quelques instants, et inspirant profondément son odeur nauséabonde, l'associant à cette montée de plaisir alors qu'il bougeait doucement ses hanches, sexe contre sexe, sa main devenue presque brûlante enserrant les hampes de chair.

Dans l'excitation et les caresses presque pressantes, il ne s'était même pas rendu compte qu'il avait poussé Zackarito à l'extérieur de la salle de bain, jusqu'à la table non loin de là, et qu'il l'y avait assit, s'enfouissant encore plus entre ses cuisses, collant leur corps, aspirant une part de cette chaleur qu'il ne ressentait que rarement, lui qui n'avait finalement que peu besoin de sang pour vivre... En cet instant il ne se rendait même pas compte qu'il avait totalement dompté la Bête qui habituellement respirait toujours quelque part en lui...

Inspirant une dernière bouffée de l'odeur presque putride du loup, il se redressant, ancrant de nouveau ses yeux verts dans les prunelles mordorées et referma ses poumons.

Fixant le visage si pâle et cerné, il n'y vit qu'une beauté fragile qu'il avait encore plus envie de faire sienne. Sa main libre se posa instinctivement sur la joue, son pouce caressant la cerne violacée juste avant que ses lèvres ne s'y pose, qu'il referme les yeux et que sa main glisse le long du dos, jusqu'au creux des reins puis englobe la rondeur d'une fesses, ses longs doigts allant frôler l'intimité, intensifiant soudainement son désir.

- Tu es beau... lâcha-t-il dans un souffle

Le vampire repris les lèvres du lycan avec une ardeur telle que la douceur dont il venait de faire preuve s'estompa, l'espace de quelques secondes... Peut-être enivré par cette odeur qui emplissait encore ses narines même s'il ne respirait plus... Ses doigts se crispèrent un peu sur la fesses, l'étreinte autour de leur sexe se fit un peu plus pressante, l'embrassant comme s'il avait une soif intarissable.


HRP:
 


Dernière édition par Sølv Jeger le Jeu 19 Avr - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Lun 16 Avr - 17:48

Zito se laissait guider. Par ses envies et les hardeurs de Sølv. Parfois, comme un poisson bondit de l'eau, sa conscience remontait et les questions surgissaient : que suis-je en train de faire ?
L'incertitude le prenait un loup lui sautant à la gorge. Mais d'une caresse audacieuse, Sølv éloignait ces démons. Il effaçait les doutes, le plongeant dans une ivresse libidineuse enivrante.

Alors Zito ne pouvait qu'en demander plus. Il lui fallait plonger pour de bon dans "le pécher" pour oublier qu'il était en train de le consumer.

Mais à cet abandon se mêlait la frustration. Car si Sølv le prenait en main, dans beaucoup de sens du terme d'ailleurs, Zito était bien incertain sur les gestes à avoir... S'il connaissait bien les sensibilités du corps féminin, il savait jouer avec elles... Mais que faire d'un corps d'homme, de vampire même ?
Assurément Sølv se posait moins la question et Zito lâcha plus d'un hoquet de surprise devant l'ardeur du mort. pourtant, cet empressement avait quelque chose de rassurant. Que le vampire fasse preuve d’hésitation et le loup aurait fait machine arrière.

"Tu es beau ..."

Y'avait-il quelqu'un d'autre qui lui avait un jour fait un tel compliment..? Zito n'en trouvait pas. Pas plus qu'il ne se souvenait d'une femme qui l'ait honoré de son affection comme Sølv le faisait en ce moment...

Les mains hésitantes du loup tâtonnèrent donc, se posant en caresses délicates sur l'épiderme froid du vampire. Tout était si différent... Les formes qu'il parcourait étaient si nouvelles. Même la texture de la peau lui semblait inédite.

Plus pressent, Sølv fixait la cadence et Zito tentait de suivre, peut-être un peu plus maladroitement, le mouvement. Le désir turgescent du vampire qu'il sentait pointer contre lui le rassurait sur la réceptivité de celui-ci.

Ses paupières, pour la plupart du temps étaient closes tant il s'abandonnait aux sensations de son corps... Mais quand, parfois, il ouvrait les yeux qu'il croisait ceux du vampire, une pensée lui sautait à l'esprit qu'il parvint, entre deux souffles à lui murmurer...

-Sølv... tu es beau quand tu es si vivant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Sølv Jeger

Sølv Jeger


Feuille de personnage
Avancement du personnage:
0/0  (0/0)
Couleur de parole:

MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Jeu 19 Avr - 14:41



[rive de la Tamise / librairie]



Il sentit les mains chaudes.
Il sentit le souffle brûlant.
Il sentit son propre frisson qui irradia son corps, finissant de le réchauffer totalement.

Zackarito avait prit part à l'échange, ses mains semblaient trembler, un peu, mais lorsque leurs regards se croisaient le vampire savait que son désir était réciproque. Alors d'un geste doux et lent, il glissa sa main entre les fesses et se mit à caresser l'intimité chaste du bout d'un doigt.

Ses lèvres avaient de nouveau glissées dans le cou du loup, à présent brûlantes, elle caressaient la peau diaphane. Il entendit un murmure et frissonna encore, lui qui n'était plus vivant depuis sans doute des centaines d'années se sentait effectivement empli d'une pulsion de vie.

De la pulsion de vie qu'il recherchait depuis une cinquantaine d'année. De cette étincelle qu'il désirait plus que tout. De cette chose dont il avait presque perdu l'espoir de trouver un jour.

La simple mais vitale sensation d'avoir enfin trouver un sens à ce semblant de vie à la quelle il ne voyait aucun intérêt jusque là...

Zackarito aussi avait perdu cet intérêt, puisqu'il s'était précipité dans la Tamise, avec Sølv comme guide. Et le vampire avait accepté cette idée, que leur corps, restant immergés, se décomposent petit à petit au fond de l'eau... Il aurait même fermé les yeux, imprimant sur ses paupières la dernière image belle, immaculée, du lycan qui l'enlaçait.

Mais ils étaient sortis de l'eau et à présent leur corps bien vivants s'enlaçaient plus fort encore, pour que la vie les submerge et les emporte loin de cette envie de disparaître...

En tout cas c'était ce que Sølv ressentait, ce dont il avait besoin.

Son doigt avait fini par glisser doucement entre les plis délicats de l'intimité, lui ôtant sa chasteté mais n'émoussant en rien son intégralité. Parce que Sølv osait croire que s'il faisait Zackarito sien, ce dernier se sentirait aussi entier que le vampire en avait la sensation depuis que leur peau s'étaient touchées.

Se redressant légèrement, il chercha les yeux mordorés des siens tandis qu'il enfouissait un peu plus son doigt en lui.

Soudainement, une fraction de secondes, une image se substitua au visage du loup.

Sølv cilla, Zackarito était toujours là, c'était toujours lui, son visage n'avait pas changé, ses yeux étaient toujours dorés, sa peau toujours aussi pâle, ses cicatrices toujours présentes.

Sølv cilla de nouveau et vint poser sa main libre sur la joue. Son pouce se dressa doucement et se posa sur la balafre blanchâtre qui paraît le nez du loup. Cette cicatrice qu'il avait eu envie de caresser dès leur première rencontre, lui qui n'en avait absolument aucune, avait été immédiatement attiré par celle de Zackarito.

- Cette marque... Elle raconte ton histoire... Moi je n'en ai pas. dit-il d'une voix rauque et emprunte de désir tout en continuant de caresser la cicatrice

Plus bas, son doigt toujours enfoui dans la frêle intimité s'était mis à bouger légèrement. Allant peu à peu plus profondément, comme mue par un réflexe que le vampire ne se connaissait pas, il savait pourtant qu'il devait chercher un endroit bien particulier. Il savait qu'il devait toucher cet endroit, pour que Zackarito ne tremble plus du tout, pour qu'il gémisse, pour qu'il se tortille, pour que leur corps ne fasse bientôt plus qu'un et que le plaisir régisse leur âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zilla



Personnages RP :
ZACKARITO FOX

MAXIMUS


MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Ven 22 Juin - 18:23

"Cette marque... Elle raconte ton histoire... Moi je n'en ai pas."

Son histoire ? Quelle histoire ? Celle qui ne racontait rien ? Elle était si insipide, triste, inintéressante... Le loup ne voulait pas y penser...

-Arrêtes... Ne pense pas à ça. Marmonna-t-il, le souffle emprisonné par le désir montant que Sølv s'appliquait à stimuler. Il n'avait aucune envie que son partenaire se concentre sur autre chose que lui-même...

-Ton histoire... on l’écrira ensemble. Ajouta-t-il en embrassant le vampire pour le faire taire. L'envie l'avait brusquement prit, cette folle idée de partir loin de tout, avec le vampire et de tout envoyer chier, sa meute, les autres, tout...

-Il n'y a que toi qui compte vraiment... Tu seras tout à moi. S'entendit-il s'emporter, alors que le plaisir l’enflammait, et que ses propres mains s'aventuraient sur le corps que le vampire lui offrait.

-Et moi, tout à toi. Promis-t-il.


-Si tu veux bien me prendre gémit-il.


Ce fut à cet instant, ce moment précis, là où son regard implorait celui du vampire de fondre leur corps l'un dans l'autre, si proche de l'orgasme, qu'un bruit strident brisa l'Illusion.

Bip BIPP BIIIIIIIIIIIIIIIP

Bondissant dans son lit, le loup se redressa et envoya valser le réveil contre le mur d'un coup furieux de pattes. Pendant une seconde, il ne comprenait pas ce qu'il faisait là, pourquoi il avait fallu que ça s'arrête et puis doucement, la réalité le rattrapa. Il venait de faire un rêve... Il venait de... Heurk ! D'un geste dégouté il repoussa les draps, pour constater que son corps n'était pas encore totalement sortie de l'illusion...

*Il me faut une douche... Froide. Très froide*

Songea-t-il, paniqué.
Il quitta sa chambre, pour se jeter sous la douche. L'eau était froide. C'était une sensation horrible, mais nécessaire. Il laissa l'eau s'écouler à grands flots, cherchant dans le fracs de l'eau un bruit suffisant pour recouvrir ses propres pensées. Après de longues minutes, il ferma enfin l'eau et s'enroula dans une serviette, les mains toujours un peu tremblantes.

*Mais comment j'ai pu rêver d'un truc pareil ?!*

Se questionna-t-il en se frictionnant comme s'il cherchait à s'arracher la peau... Il avait encore l'impression d'y sentir les sensations de son rêve... Une fois qu'il eu l’épiderme en feu, il se sentit un peu mieux...


*Bon. Ce n'était qu'un rêve. Ça ne veut rien dire un rêve.* Se rassura-t-il... Mais à cet instant, son regard tomba sur le linge qu'il avait pendu dans la salle de main... Le linge pendu avec des ... Pinces à linges, évidemment. Pâlissant à cette vision, il sortit de la salle de bain aussi rapidement que si il venait d'y croiser un fantôme... ou un vampire ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-troislieux.forumactif.org
Sølv Jeger

Sølv Jeger


Feuille de personnage
Avancement du personnage:
0/0  (0/0)
Couleur de parole:

MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   Lun 25 Juin - 14:21

Ne pas penser à ça...
A ça quoi, son histoire... ?
Mais c'était la pensée qui régissait son semblant de vie...

Pourtant, en cet instant, son regard ancré dans celui du loup, la vampire s'abandonna totalement à sa demande et ne pensa plus qu'à Zackarito.

Son corps, son souffle, ses paroles pleines de promesses, enivrantes, réchauffantes... Le lycan allait le faire sorti de sa torpeur, écrire leur histoire...

Le souffle rauque, réchauffé par la peau contre la sienne, il reprit ses lèvres des siennes et accéda à sa demande dans un geste de bassin lent et tendre. Et puis il se réveilla.

- suite ICI - chapitre II -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solv - Zito - Pince moi je rêve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solv - Zito - Pince moi je rêve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum trois lieux test :: Requiem-
Sauter vers: